Home > Astuces

Une identité visuelle forte sur les réseaux sociaux, mode d’emploi !

En 2005, alors que les réseaux sociaux étaient encore balbutiants, Delphine Desneiges a lancé Deedeeparis. Rédactrice en chef pour le site de Cosmopolitan, elle s’est par la suite consacrée pleinement à cette plateforme. Nous l’avons rencontrée afin d’échanger sur la place de l’image dans son quotidien et les coulisses de son blog.

Comment ton métier a-t-il évolué depuis la création de ton blog en 2005 ?

Delphine Desneiges : Cela fait onze ans que j’ai mon blog. Au début, les textes y étaient très majoritaires, puis peu à peu, l’image a pris une place croissante. Faire une entrée par la photo avec un titre accrocheur rend en effet le contenu beaucoup plus désirable. C’est pour cela qu’aujourd’hui, l’image est devenue beaucoup plus importante que le texte : il faut parler aux gens en 2 mn chrono afin de capter leur attention, qui est devenue très volatile.

Qu’est-ce qui fait la force d’un blog aujourd’hui ?

D.D : Il ne faut jamais perdre de vue le lecteur, ce qu’il aimerait lire et ce que cela va lui apporter. Par exemple, les articles sponsorisés ont tendance à décrédibiliser aussi bien la marque que les blogueurs : on peut faire intervenir les marques, mais il faut que cela conserve du sens. C’est lorsque le propos est spontané et sincère que cela marche !

« sur Instagram, je m’attache à transmettre en images
ces petites choses qui égaient mon quotidien »

Les réseaux sociaux dits « de l’image » comme Instagram ont donc naturellement pris une place prépondérante…

D.D : Aujourd’hui, ma communauté la plus réactive se trouve sur Instagram. Elle me permet en effet de renforcer le lien avec les lecteurs. Je vais par exemple tâcher d’y montrer les choses heureuses qui jalonnent ma vie : un sentiment, un produit fétiche, l’architecture parisienne, un ciel bleu inspirant ou encore une découverte culinaire. En d’autres termes, il s’agit d’un joyeux melting pot qui fait la part belle à “la positive attitude”. Certains estiment que les réseaux sociaux travestissent la réalité et n’en sont pas un reflet. Pour ma part, je préfère mettre l’accent sur ce qui me plait, m’enthousiasme, ces petites choses parfois anodines qui égaient mon quotidien.

3-instagram-deedeeparis

A ce propos, tu adoptes sur Instagram une identité visuelle bien à toi. Quels sont tes secrets ?

D.D : Au risque de surprendre, j’ai créé l’identité visuelle de mon Instagram au débotté, mais elle est surtout calquée sur le blog. J’y parle en effet de sujets dits “lifestyle” en explorant des pistes et des envies. Pour avoir un traitement cohérent entre les images, je n’utilise pas de filtres, mais m’évertue à appliquer quelques règles similaires d’une photo à l’autre.

« je travaille l’unité globale de mon feed afin que chaque photo s’insère de manière hamonieuse avec les autres »

Pourrais-tu nous dire lesquelles par exemple ?

D.D : J’aime le côté froid d’où la luminosité un peu poussée, la température des photos baissée… J’utilise également une étiquette “Dymo” (via l’application Labelbox) qui permet d’avoir un fil rouge entre les différents sujets abordés et qui uniformise mon compte. J’ai pris le parti d’ajouter des petits mots car je suis quelqu’un de littéraire.

Je travaille aussi sur l’unité globale de mon feed : il faut que chaque photo s’insère de manière harmonieuse avec les autres. Pour ce faire, je teste sur un compte “fantôme” avant de publier sur mon compte public. En ce moment, par exemple, je reviens d’un voyage de presse à Whistler, dans les montagnes canadiennes, et les visuels présents sur mon feed ont donc des tonalités très blanches et bleues. Il va forcément y avoir une photo pivot pour clore cet épisode et passer à autre chose.

Est-il important de faire un choix dès le début pour avoir un certaine cohérence ? 

D.D : Je ne pense pas être la seule à être sensible à l’unité. Au départ, Instagram est une communauté de photographes. J’ai bien conscience que je suis très loin d’être photographe, mais aussi qu’il faut laisser une place au jeu, au lâcher prise et à la spontanéité. Finalement, je crois que je suis comme tout le monde : j’aime bien consulter et découvrir des comptes un tant soit peu “jolis”.

De manière générale, comment rythmes-tu tes publications ?

D.D : J’essaye de dynamiser le compte en jonglant entre plusieurs types de photos : je ne publie jamais dix photos d’architecture parisienne d’affilée, par exemple. Je m’efforce d’intercaler une photo de repas avec une photo d’immeuble, une photo d’un coup de cœur beauté, ou bien encore une photo street art que j’ai envie de partager. Je recherche un équilibre entre le matériel et l’immatériel, et ce quel que soit le sujet abordé.

2-instagram-deedeeparis

« la photographie est un terrain de jeu : j’essaie de faire les photos qui me ressemblent »

Tu prends également toi-même des photographies afin d’illustrer tes contenus. Quel est ton processus créatif ?

D.D : J’ai toujours fait de la photo mais le blog m’a vraiment mis le pied à l’étrier : c’est un terrain de jeu, un terrain d’étude. Comme tu es obligée de réfléchir à la finalité de l’article, tu penses à la photographie que tu veux au préalable. Je travaille au préalable avec des boards d’inspiration sur Pinterest, que je consulte lorsque j’ai besoin d’illustrer une idée. Puis j’essaie avant tout de faire des photos qui me ressemblent.

D’un point de vue de blogueuse, quelles sont les tendances en matière d’image lifestyle les plus porteuses à l’heure actuelle ?

D.D : Les natures mortes prises de haut, les cafés latte mignons avec des dessins et les photos surexposées. Mais de manière générale, il faut toujours arriver à se renouveler.

Crédits : © Instagram @deedeeparis


À propos de l'auteur
Diplômée de Sciences Po Bordeaux et de l'Institut Français de la Mode, coordinatrice de collection dans le luxe, puis journaliste-rédactrice, Pauline écrit aujourd'hui au service de ses passions artistiques pour son blog éponyme, Paulette magazine, le Grand Palais, le Huffington Post ou encore L’Oréal Professionnel.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.


Vous voulez plus ? Promotions, astuces, recevez le meilleur d’iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.

 

X