Stories : quand Instagram prend sa revanche sur Snapchat ?

Il y a quelques mois, l’application de photos utilisés par près de 500 millions d’insta-addicts lance Stories, une nouvelle fonctionnalité qui permet de créer des collections de photos éphémères, selon un principe, disons-le, directement inspiré de Snapchat.

Refuser une love-story

On peut considérer que c’est une véritable histoire de plagiat qui se situe au cœur du lancement de Stories par Instagram. Mais ce serait oublier que la guéguerre Instagram / Snapchat ne date pas d’hier. Petit retour en arrière.

En 2013, Facebook, également propriétaire d’Instagram, tente d’acheter Snapchat, en vain. Son PDG, Evan Spiegel, refuse l’offre de Mark Zuckerberg, qui avait pourtant mis 3 milliards de dollars sur la table. Il faut dire que le succès de Snapchat n’est alors plus à prouver. L’application dépasse Twitter en nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (700 millions) et le nombre de vidéos visionnées chaque jour est passé de 3 à 10 milliards en un an…

Instagram Stories doit donc être considéré pour ce qu’il est réellement : LA réponse de Facebook à Snapchat pour s’imposer définitivement dans la bataille qui oppose les deux réseaux sociaux les plus visuels du marché.

Friends with balloons taking selfie on the rooftop

Concurrencer une success-story

Malgré son étiquette de « copieur », la nouvelle fonctionnalité d’Instagram tire son rapide succès de sa facilité d’utilisation. Il est plus pratique en effet de suivre de nouveaux utilisateurs et de découvrir de nouveaux comptes grâce à l’option « explorer ». Cela répond à l’une des principales limites de Snapchat : si vous ne « snappez » pas à une fréquence très régulière, vos possibilités d’agrandir votre réseau restent limitées.

Instagram Stories cherche donc à fluidifier et amplifier les relations entre les utilisateurs. La découverte n’est en effet plus annexée à la plateforme et les utilisateurs sont libres dans leur navigation de rechercher autant de Stories qu’ils veulent, et ce même si aucune ville ou aucun événement n’y est attaché. Ce qui constitue un atout de taille pour les marques, qui n’ont plus besoin de distribuer leur QR code Snapchat pour toucher gratuitement les utilisateurs.

En copiant Snapchat, Instagram vise autant à séduire les utilisateurs de Snapchat qu’à retenir ses propres utilisateurs ! Instagram essaie donc de convaincre qu’il peut être Snapchat… mais en mieux. Comment ? Le problème de Snapchat vient de qualité aléatoire des vidéos qui y transitent, là où Instagram fait de l’esthétique la base de sa réputation.

Cette stratégie agressive sera-t-elle payante ? Difficile à dire pour l’heure. En effet, selon une infographie publiée par Influenth en septembre 2016, Snapchat peut compter sur un engagement supérieur de la part des Millenials (nés à la fin des années 90 et au début des années 2000), qui passent chaque jour entre 25 et 30 minutes sur l’application. Une cible volatile, certes, mais qui n’est pas nécessairement prête à migrer sur Instagram, préférant partager les rires et les situations imparfaites du quotidien plutôt que des clichés lorgnant vers l’esthétique du papier glacé.

Multi-Ethnic Group Taking a Selfie at Holi Festival

Et si Instagram et Snapchat étaient finalement inséparables ?

Depuis qu’Instagram a sorti de son chapeau cette nouvelle fonctionnalité, les utilisateurs hésitent entre l’attirante audience de cette dernière et les filtres irremplaçables de Snapchat… Mais finalement, cette passionnelle story entre Snapchat et Instagram pourrait bien se solder par une fusion.

Certains utilisateurs d’Instagram se serviraient de Stories afin de gagner des followers sur… Snapchat ! La visibilité des comptes restant plus évidente et l’utilisation plus spontanée, les snapchatters viendraient ici draguer de nouveaux followers. Si vous en doutiez, la blogueuse mode Deedee dévoilait en août son astuce pour importer vos photos Snapchat sur Instagram Stories.

Les deux applications star de la vidéo éphémères pourraient finalement se compléter et ne plus pouvoir faire l’une sans l’autre. En tous cas, le petit fantôme n’est pas prêt de s’avouer vaincu et de laisser au géant Facebook lui grignoter tout le terrain. Le 24 septembre dernier, Snapchat devient Snap Inc. et propose des lunettes de soleil avec caméra, les Spectacles. Capables de filmer jusqu’à 10 secondes de vidéos et de les envoyer bien sûr sur le réseau social, les lunettes permettent de diffuser des événements tels que vécus. Toute ressemblance avec les Google Glasses serait purement fortuite…

Friends taking a photo together

Plagiat ou émulation, les nouvelles applications instantanées se construisent et se développent en s’inspirant les unes des autres. Snapchat n’avait-il pas commencé par copier Instagram en lançant sa fonctionnalité Memories ? De même, Snapchat, Facebook, Google, Apple, Microsoft et Sony (entre autres) ne se préparent-ils pas à une gigantesque confrontation sur le terrain de la réalité virtuelle ? Un défi majeur à l’heure où les réseaux sociaux ne peuvent plus se passer de l’image – photos et vidéos restent sans conteste les contenus les plus vus, aimés, et partagé – et en bousculent en permanence l’esthétique et les codes.


À propos de l'auteur
E.R. est critique d’art et commissaire d’exposition indépendante. Diplômée de l’Ecole du Louvre, elle vit et travaille entre Paris et Bruxelles.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.


Vous voulez plus ? Promotions, astuces, recevez le meilleur d’iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.

 

X