Home > Astuces

Utilisez les visuels comme un TED Talk Speaker

Une présentation professionnelle, c’est un peu comme la pointe d’un iceberg: peu importe que vous travailliez sur un projet depuis cinq ans, ces 15 à 30 minutes seront le seul aperçu que votre public en aura. Alors autant mettre toutes les chances de votre côté lorsque vous les concevez.

Depuis quelques années, les TED Talks sont devenus LA référence en termes de présentations publiques. Mêlant didactique pointue et show à l’américaine, elles voient des spécialistes de renommée internationale délivrer des messages inspirants de manière informelle dans des domaines aussi variés que la science, les affaires ou les arts. Conséquence logique de ce succès, leur format est de plus en plus copié par les entreprises désireuses de créer un véritable impact et se démarquer de leurs concurrents. Dans cette optique, l’utilisation des images et des vidéos est un élément déterminant.

Voici donc 3 règles fondamentales qui vous permettront de concevoir des présentations visuelles à la manière d’un Steve Jobs.

1- Choisir « la » bonne image

Pour paraphraser Edouard Baer, il n’existe pas de « bonne » ou de « mauvaise » image au sens propre. Une image n’est bonne que si elle illustre parfaitement votre message. Une photo de vacances prise avec votre iPhone pourra avoir beaucoup plus d’impact qu’une photo primée au dernier festival Magnum, selon le contexte.

Une bonne façon de tester si l’image que vous choisissez est la bonne est de se poser les trois questions suivantes :

  • le lien entre le message est l’image est-il évident ? Avant même de choisir votre image, définissez clairement quel est votre message sur cette portion de présentation. Réduisez-le à une phrase. Ensuite seulement cherchez une image correspondante ;
  • l’avez-vous choisie pour des raisons esthétiques ? Si cette donnée est importante, elle ne doit jamais déterminer votre choix. Privilégiez toujours l’efficacité sur l’esthétique ;
  • quel effet provoque cette image auprès du public ? Il peut être évident pour vous, mais peut changer du tout au tout selon le type de public. N’hésitez pas à tester vos visuels auprès de proches, de collègues et voyez si l’effet produit est celui recherché. Surprise ? Choc ? Rires ?

D’autre part, on obéit ici à la règle du « less is more » : chaque idée importante est illustrée par une image. Pas trois. Pas deux. Une. Le cerveau a ainsi moins d’information à traiter et l’attention se reporte naturellement sur vous et votre message.

Exemple : Message du slide : la pression scolaire au Japon

Photo primée, mais n’illustrant que partiellement le message. Credit: ©Dorothea_Lange

Photo iStock illustrant clairement le message.

2- Créer de la cohérence

Une des règles fondamentales du graphisme est la répétition. Pourquoi reconnaît-on une affiche Calvin Klein au premier coup d’œil ? Un poster Star Wars ? Une publicité Apple ? Car leurs codes graphiques sont les mêmes, année après année, produits après produits. Un visuel noir et blanc épuré, un style épique surchargé ou un objet ultra esthétique dans un cadre vide. Ces codes utilisés par l’industrie de la publicité ou du cinéma ont été parfaitement intégrés par les Ted speakers dans leur utilisation des images et sont les piliers de la cohérence de leurs présentations.
Concrètement, cela signifie que l’on va privilégier des images d’un même genre. Par corollaire, plutôt que d’enchainer une photographie, un pictogramme et un dessin, on va choisir une succession de photos (ou de pictogrammes, ou de dessins).
Le contre effet de cette règle et que l’on peut casser le rythme de la présentation en utilisant justement une image d’un style totalement différent. Sans même dire un mot, on marque le contraste visuellement- de manière contrôlée et consciente.

Exemple : succession de 3 slides

Absence de cohérence visuelle

Cohérence visuelle

3- Créer de l’émotion

Gardez toujours à l’esprit que le meilleur moyen de capter l’attention du public, de créer une connexion avec lui et donc de lui faire passer votre message est de créer de l’émotion. En choisissant une image ou une vidéo adéquate, vous créez un lien instantané avec le public. En voici trois régulièrement utilisées par les TED Speakers :

– La surprise
http://www.ted.com/talks/chris_jordan_pictures_some_shocking_stats?language=en#t-49632 (à 1 min)
Pourquoi ça marche ? Le public ne comprend pas spontanément la raison pour laquelle vous utilisez l’image et attend l’explication. Vous avez son attention. Attention : le lien entre l’image et votre discours doit être à la fois rapide et évident. Pas de place au doute, ou l’effet est raté.

– Le choc
http://www.ted.com/talks/jonathan_klein_photos_that_changed_the_world?language=en (à 1.47 min)
Pourquoi ça marche ? Le public comprend instantanément le lien avec votre discours, mais la violence de l’image (dans le fond où la forme) le force à réagir de manière conséquente. À vous de tempérer/justifier cette violence avec votre discours. Attention : la connaissance du public est ici essentielle afin de ne pas le choquer de manière négative

– L’humour
https://www.ted.com/talks/david_griffin_on_how_photography_connects#t-198850 (à 1.43 min) 1.43)
Pourquoi ça marche ? En faisant rire un public avec une image décalée ou un dessin humoristique, vous allégez l’atmosphère et créez de l’empathie. Attention : l’humour est l’outil le plus délicat à manier. Selon le public, il peut être interprété de manière radicalement différente. Des industriels chinois réagiront sans doute différemment de syndicalistes chartreux. Encore plus que dans l’exemple précédent, à n’utiliser donc que si vous connaissez très bien votre public.

À noter enfin que de nombreux TED Talk Speakers n’utilisent aucune image ! Si elles ne sont donc pas une condition sine qua non à une bonne présentation, bien utilisées, elles créeront toutefois un lien unique avec votre public, comme nous l’explique très justement le directeur de National Geographic dans ce Ted Talk : « Une photographie ne décrit pas seulement un événement, mais notre connexion émotionnelle vis à vis de lui. »

Bon courage et bonne recherche !


À propos de l'auteur
Consultant en communication et concepteur-rédacteur, Yacine Kouhen coache managers et speakers d’organisations européennes et internationales (Banque mondiale, TED Talks), ainsi que d’entreprises multinationales (Bayer, Linklaters).

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.