Home > Astuces

Améliorer le référencement d’un site grâce aux métadonnées des images

Comment booster son référencement organique quand on a appliqué à la lettre tous les conseils du petit livre blanc du parfait SEO (Search Engine Optimisation) ? En faisant appel aux métadonnées attachées aux images de votre site web. Mode d’emploi !

Les métadonnées, mais qu’est-ce que c’est ?

Sous ses airs de mot sorti tout droit de Blade Runner, la métadonnée est un élément crucial de nos systèmes d’information. Et le saviez-vous ? Elle existait bien avant l’apparition du web, et même de l’informatique. Rappelez-vous les fiches cartonnées des grands classeurs à l’entrée des bibliothèques, qui contenaient les informations relatives à chaque ouvrage : titre, nom de l’auteur, éditeur, etc. ? Ce sont des métadonnées.

Littéralement, une métadonnée est une donnée sur une autre donnée, une information servant à caractériser une autre information. Elle répond aux questions « qui ? », « quoi ? », « où ? », « quand ? », « comment ? » et « pourquoi ? ». Elle permet ainsi la caractérisation d’une donnée facilitant son classement, et par conséquent sa récupération au sein de la base de données à laquelle elle appartient.

Leur utilité dans votre stratégie SEO

Tout le monde est rompu aux usages du SEO, qui vise à optimiser le référencement organique d’un site web en jouant, entre autres, sur des mots-clés.

La principale différence entre les images et les textes, c’est qu’il est impossible de faire une recherche de « plein texte » sur ces premières : l’image constituerait un contenu vide de sens pour les moteurs de recherche.

Mais l’utilisation des métadonnées attachées à l’image permet de contourner cet obstacle. Vous serez ainsi en mesure de multiplier le nombre de mots-clés en jouant sur la description et les textes alternatifs attachés aux images. Vous pourrez ainsi améliorer le trafic vers votre site en provenance des différents moteurs de recherche.

Optimiser son image avant la publication

Peu de gens le savent, mais chaque image contient, avant même d’être mise en ligne, un certain nombre de métadonnées qui identifient par exemple le nom de l’auteur, la date de création ou encore l’appareil utilisé.

Optimiser les data EXIF : les informations cachées de l’image

Les photographies numériques professionnelles contiennent depuis 1995 des métadonnées « internes », que l’on appelle données EXIF. Ces données renseignent notamment la date et l’heure de la prise du cliché, les réglages de l’appareil, la description et les droits d’auteur. Pour accéder à ces informations, plusieurs logiciels gratuits existent qui vous permettront d’encoder une description orientée SEO : Exif Viewer ou ExifTool par exemple.

Vous aurez également la possibilité de modifier les métadonnées XMP et IPTC, et notamment la description du contenu et la liste de mots-clés, lors de la sauvegarde de l’image sous Photoshop ou Illustrator. Les logiciels ouvrent désormais automatiquement une page d’informations à compléter lorsque vous sauvegardez le document pour la première fois.

Modifier le nom du fichier.

Une métadonnée essentielle pour l’optimisation du SEO est également l’une des plus faciles à ajuster : le titre du fichier.

  • Évitez les titres comme « DSCF8800.jpg » et choisissez plutôt un terme évocateur du contenu et en accord avec votre stratégie SEO.
  • Pour un agent de voyages par exemple, « eco-lodge-luxe-lagon-seychelles-ocean-indien.jpg » se révèlera un titre d’image bien plus porteur !

Optimiser son image lors de la publication

Une fois votre image prête à être uploadée, voici venu le temps de l’intégrer à la base de données de votre site web. Les codeurs html ayant l’habitude des balises <head> et </head>, nous nous concentrerons ici sur l’upload sur un site CMS type WordPress ou Joomla.

CMS : L’importance des champs attachés à l’image dans le portfolio

Vous l’aurez sans doute remarqué si vous avez déjà uploadé une image sur votre site internet : une fois l’image chargée dans la base de données, on vous propose de renseigner plusieurs champs, comme la description, les mots-clés, ou le texte alternatif.

Or nombreux sont ceux qui omettent de remplir ces champs ou qui le font à la va-vite. Ils passent ainsi à côté de l’occasion d’intégrer des textes alternatifs indispensables à l’affichage des images pour les visiteurs qui pâtissent d’une connexion bas débit… mais aussi des mots-clés qui renforceront la stratégie SEO.

Pour gagner du temps, n’hésitez pas à employer pour les images, les mots-clés et les balises meta retenus pour vos textes. Intégrez également l’adresse de votre site web, le nom de votre marque. Essayez cependant de viser une véritable description plutôt qu’une simple succession de mots-clés.

Place dans l’article, légende : les conseils cachés

En dehors des métadonnées, l’identification du contenu des images par les moteurs de recherche se fait grâce aux textes situés juste au-dessus et juste en-dessous des images. Une raison de plus de faire attention au contenu des légendes.

En conclusion, ne faites plus l’impasse sur les métadonnées. Le caractère fastidieux du remplissage sera récompensé par un référencement plus optimal et l’augmentation de votre trafic naturel.

Et profitez également des astuces d’Erwan Manchec, fondateur de Beware Magazine, pour optimiser l’utilisation des images et l’ergonomie de votre site web !

Crédits iStock : 5178759651326708


À propos de l'auteur
Diplômée de Sciences-Po Lyon et de HEC, consultante spécialisée en gestion de la créativité et en positionnement de marque pour les entreprises culturelles, Julia est directrice de publication du magazine "Plüm - A creative journey" et écrit notamment pour LVMH et L’Oréal.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.