Home > Astuces

Optimisez vos newsletters grâce à l’image !

Dans le monde saturé d’emails que nous connaissons, la newsletter est devenue une sorte de monstre à deux têtes pour les spécialistes du marketing. Impossible de nier qu’il s’agit d’un outil formidable pour fidéliser son auditoire et augmenter ses ventes tout en asseyant son image de marque. D’un autre côté, soyons honnêtes : qui n’a jamais connu l’exaspération de voir sa boîte remplie d’e-news qui finissent immanquablement dans la corbeille sans passer par la case lecture ?

La newsletter, un art efficace…

L’utilisation optimale et efficace de la newsletter est un enjeu crucial pour de nombreux professionnels. Il s’agit en effet de l’outil de marketing direct le plus rentable. La Direct Marketing Association estime ainsi que les newsletters envoyées par les entreprises américaines en 2014 ont rapporté en moyenne entre quarante-cinq et cinquante dollars pour chaque dollar investi. Toujours selon la Direct Marketing Association la rentabilité de l’e-mail marketing serait en augmentation ces dernières années au Royaume-Uni.

National_Client_email_report_2015

(source : National Client email report 2015)

À titre de comparaison, l’achat de mots-clés sur Google a rapporté en 2014 onze dollars par dollar investi, selon l’étude « Google Economic Impact Report » réalisée par Global Insight.

Mais difficile à maîtriser

Avant de rapporter de l’argent, encore faut-il que les newsletter envoyées remplissent leur rôle premier : pousser le lecteur à l’action. Qu’il s’agisse de générer des ventes ou du trafic vers un site Internet, tout se joue en quelques secondes. Et admettons-le, les services gratuits de marketing par courriel n’offrent pas nécessairement les meilleures armes pour gagner cette bataille-ci. En effet, les modèles proposés privilégient l’utilisation du texte au détriment de l’image.

La solution : remplacer le texte par l’image

Privilégier l’image pourrait bien être le secret pour des taux de clics satisfaisants. Pour ce faire, il est nécessaire d’adapter les templates proposés en ajoutant des blocs d’images qui deviennent les blocs d’informations prioritaires. Chaque image est attachée à un lien URL actif qui permet d’orienter le lecteur vers un site marchand ou une page internet. Les blocs de textes sont réservés aux titres et aux légendes éventuelles.

Les avantages de cette pratique sont nombreux :

  • rapidité de l’information – capturer l’attention de votre lecteur se joue en quelques secondes et l’image prodigue l’information plus rapidement que le texte. Si vous offrez une promotion, il suffit d’une image de l’article surmontée d’une mention de la promotion.
  •  efficacité de l’information – utiliser les images permet d’échapper à la tentation de noyer le lecteur dans l’information inutile en écrivant des textes trop longs.
  •  maîtrise du look – les services de newsletter offrent des polices standards que l’universalité a rendu ennuyeuse : Helvetica, New Roman, Comic Sans… Utiliser du texte dans vos images permet d’utiliser la police de votre choix.
  • émotion- les images sont un puissant vecteur d’émotion. Qu’il s’agisse de partager les valeurs de votre entreprise ou de susciter une envie d’achat, une photographie peut valoir mille mots.
istock_newsletter

Mais avant d’effacer tous les blocs de texte de vos modèles MailChimp pour les remplacer par des blocs d’images, prenez note des écueils à éviter :

  • n’utilisez pas que des images - votre newsletter risquerait d’être considérée comme un spam. Pour éviter cet écueil, ne négligez pas les légendes, les métadonnées et le texte alternatif.
  • n’utilisez pas l’image pour utiliser l’image - chaque image doit véhiculer une information.
  • ne négligez pas le texte alternatif - selon une étude de The Relevancy Group, seulement 55% des utilisateurs autorisent l’affichage des images dans les emails reçus. Pour éviter que votre lectorat ne se trouve face à un courriel vide, remplissez les champs de textes alternatifs de phrases d’accroche.
  • n’utilisez pas des images trop lourdes – pour éviter que vos newsletters ne chargent trop lentement voire pas du tout, utilisez des images d’une taille inférieure à 1 Mo. Idéalement, 100 kb suffisent.

En conclusion, le marketing est un processus continuel fait d’essais, d’erreurs et d’ajustements. Surveillez vos statistiques d’envoi afin de maîtriser la performance de vos newsletter et de les améliorer. Vous pourrez ainsi analyser les taux de clics et adapter le contenu des newsletters suivantes pour répondre à vos objectifs stratégiques.

Crédits header : 59973834 | lechatnoir


À propos de l'auteur
Diplômée de Sciences-Po Lyon et de HEC, consultante spécialisée en gestion de la créativité et en positionnement de marque pour les entreprises culturelles, Julia est directrice de publication du magazine "Plüm - A creative journey" et écrit notamment pour LVMH et L’Oréal.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.


Vous voulez plus ? Promotions, astuces, recevez le meilleur d’iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.

 

X