Home > Inspiration visuelle

L’effet kaléidoscope, créatif sous toutes les facettes

L’effet kaléidoscope est indémodable ! Et pour cause : c’est un effet simple, efficace, avec un fort effet hypnotique. Voici une sélection de ses différentes déclinaisons et applications, quelles soient artisanales, post-produites, créatives ou publicitaires.

Deux effets miroirs et le tour est joué

Il suffit seulement d’un effet de miroir horizontal et vertical pour effectuer un effet kaléidoscope. Cette astuce permet de valoriser automatiquement les formes géométriques, courbes et motifs redondants qui parsèment notre environnement. L’effet amplifie la prolifération d’éléments dans l’image. Celle-ci devient surréaliste et étrange, parfois abstraite, sans pour autant apparaître chaotique : les règles de symétrie assurent une composition ordonnée, qui fixe le regard.

Il suffit de placer un kaléidoscope en face de son objectif pour obtenir cet effet

À l’origine, nul besoin d’un logiciel pour obtenir un effet kaléidoscope. Un kaléidoscope consiste en un tube composé de miroirs, réfléchissant la lumière à l’infini. Il suffit d’en placer un en face de son objectif pour obtenir une photographie kaléidoscope. Le résultat est onirique, éthéré.

Avec l’effet kaléidoscope, le fragment d’une photographie devient un motif en soit. Démultiplié, il permet d’expérimenter de nouvelles compositions alambiquées et surprenantes. Pierre Molinier, photographe notoire et d’avant-garde du 20ème siècle, a expérimenté l’effet kaléidoscope dans son art pour créer des corps chimériques.

Pierre Molinier,

L’Etoile de six, années 1960 via la galerie Kamel Mennour

Jan Masny

Ici, le résultat se veut baroque. Le mannequin dupliqué crée une tapisserie. Le résultat fait écho au style Art Déco

Jamie Nelson

Le détail de la bouche est démultiplié et valorisé. L’image agit comme un diamant facetté.

Nirrimi

Le kaléidoscope accentue la dimension rêveuse de l’image.

Alex Norg

Cette fois ci un contemporain : le travail minutieux de post production transfigure un visage en une fleur rosace

Pour ceux qui n’ont pas la patience de confectionner leur propre kaléidoscope, certaines marques qui proposent des filtres équivalents. Holga a ainsi commercialisé une roue à effets ludiques pour appareils réflex DSLR et smartphones. En plus haut de gamme, la startup Fractal Filters commercialise des filtres créatifs kaléidoscopes.

L’effet kaléidoscope dans la publicité : incontournable ou surexploité ?

L’effet kaléidoscope peut s’avérer particulièrement efficace dans les campagnes tant il interpelle. Ainsi, la campagne Sephora : une simple manipulation de l’image et celle-ci semble nous appeler, vibrer ! L’effet illustre littéralement la tagline “Where Beauty Beats”.

En vidéo, l’effet kaléidoscope en vidéo est tout simplement hallucinogène ! Nike et Vitaminwater l’ont toutes deux employé pour leurs campagnes respectives. Pour Nike, il s’agissait de vendre la flexibilité d’une de ses chaussures. Quant à Vitaminwater, l’objectif était de mettre en avant la diversité des boissons dans une profusion de couleurs psychédéliques. Dans les deux cas, le résultat, à la fois hypnotique et efficace, illustre parfaitement le message et l’offre commerciale.

Une adéquation qui n’est toutefois pas l’apanage de l’ensemble des campagnes qui se sont saisies de la tendance. Hermès n’a ainsi pas résisté à la tentation pour illustrer le concept “Entre ciel et terre” de son parfum Terre d’Hermès. La marque proposait alors de produire son propre kaléidoscope, composé de deux photographies (une du ciel, une de la terre), sur un site internet dédié. Si la proposition est plutôt ludique, la courte vidéo introduisant le concept ne donne en revanche que peu de choses à voir.

Conclusion : l’effet kaléidoscope n’échappe pas à la règle de servir avant tout l’image, le sens ou le message qu’elle exprime.

Découvrez les vidéos et les collections de visuels kaléidoscopiques iStock en cliquant sur le lien suivant !


À propos de l'auteur
Polymorphe, diplômée de Sciences Po et photographe plasticienne. Cultive l’indépendance et les collaborations éclectiques, avec les agence de communication comme les groupes de musique. Couteau-suisse chez Oh Ah (direction de création) et auprès d’UBTrends (prospective urbaine). Passion enthousiaste pour les images, l’exploration, l’expérimentation, l’échange libre des idées, tout ce qui sort du commun… et Franck Zappa.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.