Home > Astuces

Drone Contest : Photographier l’impossible

En image, le DIY ne connaît plus de limite… Prendre en photo, se prendre en photo, ou piloter une machine qui prend des photos, GoPro, selfie ou drone, la technologie se met au service du sensationnel, du défi et de l’impossible. Découvrez les nouvelles possibilités ouvertes par les drones à travers la 3ème édition de l’International Drone Photography Contest !

Les résultats de la 3ème édition de l’International Drone Photography Contest sont tombés ! Organisé par Dronestagram – un réseau social en ligne dédié à la « drone photography » – le concours présente plus de 5900 clichés répartis en 3 catégories : Voyage, Aventure et Sport, Nature et Vie sauvage. Tour d’horizon des tendances et pratiques de ces champions du monde du vertige !

De nouvelles exigences techniques

« Les photographes doivent non seulement piloter le drone, mais plus important encore, composer une image qui nous transporte là où nous n’avons jamais été auparavant », explique Patrick Witty, membre du Jury et Responsable du Département de Photographie digitale chez National Geographic. Il y a seulement 10 ans de cela, la plupart de ces clichés auraient été impossibles à réaliser sans l’aide d’un hélicoptère. Non seulement les drones ont ouvert les perspectives de ce qui peut être photographié, mais également de qui peut photographier, démocratisant encore plus l’accès à l’image et la création visuelle.

Qu’on se le dise, réussir de belles photographies et vidéos aériennes avec un drone suppose de maitriser les techniques de prises de vue, mais aussi de pilotage ! En juin dernier, le photographe et professionnel de l’image Eric de Keyser a publié Filmer et photographier avec un drone, un ouvrage exhaustif de conseils pour perfectionner, adapter le pilotage à la prise de vue, réaliser les meilleurs cadrages et de beaux mouvements de caméra en fonction des sujets.

Réussir de belles photos et vidéos aériennes suppose de maitriser les techniques de prises de vue et de pilotage

L’une des plus grandes difficultés demeure de maîtriser à distance le cadrage. Certains constructeurs ont intégré un système d’auto-pilotage GPS afin de doter leurs drones d’une stabilité accrue en vol stationnaire. La fonction « Return to home » – optionnelle – rassure d’ailleurs les débutants ou les amateurs invétérés de courses de drones 😉

Un nouveau langage visuel

Photographier sans être là ou photographier en volant. Tableau sensationnel, la photographie par drone serait une version « grandeur nature » du flat lay, ces compositions à plat que nous adorons réaliser avec nos Smartphones et que nous nous efforçons de cadrer le mieux possible les bras en l’air ou debout sur une chaise.

Ces petites panoplies narratives ou histoires portatives nous livrent rapidement le contenu d’une situation. Surfant sur la vague des réseaux sociaux, cette pratique s’inscrit directement dans l’esthétique du packshot, de la présentation marketing et du design industriel. Photographier un paysage ou une nature vue du ciel serait la macro-déclinaison du cliché représentant le contenu de mon sac, des assiettes disposées sur ma table ou de l’organisation de mes outils de travail sur mon bureau. Dans un absolutisme du contenu, tout se photographie à plat !

Cette pratique créative répond aussi à des besoins d’illustrations ou de communication

La photographie par drone – comme nous le montre l’International Drone Photography Contest – est un outil de création permettant de réaliser en milieux naturels ou urbains de véritables compositions chromatiques, des abstractions. Mais cette pratique répond aussi à des besoins d’illustrations ou de communication : événements sportifs, commémorations, voyages, tourisme, et même mariages ! Certains professionnels n’ont d’ailleurs pas tardé à s’engouffrer dans la brèche ouverte par ce marché émergent. Se faisant fort de maîtriser l’art des prises de vues aériennes, ils vendent prestations photo et vidéo aux particuliers désirant immortaliser de manière non conventionnelle et artistiques les moments forts de leur existence. Bien vu !

Une nouvelle génération de créatifs

Un « tout devient possible » qui intéresse toute une nouvelle génération de créateurs. Dans un monde où tout peut et doit exister par l’image, quoi de plus fascinant qu’un objectif pouvant aller partout ! En 2015, le réalisateur David Attenborough a fait fabriquer pour les besoins de son film Conquest of the Skies drones pesant plus de 9 kg et capables d’embarquer 2 caméras 5K stabilisées. Une pratique qui se diffuse également dans le monde du journalisme puisqu’on trouve déjà aux États-Unis un cours de « Drone journalism » à L’University of Missouri.

Dans un tel contexte hi-tech, les acteurs du web et du numérique ne peuvent rester indifférents. L’artiste, qui a l’habitude de faire du détournement un principe de création, voit dans le drone un nouveau support technologique, mais aussi une manière de questionner son utilisation dans le contexte géopolitique actuel.

Designers et développeurs spécialisés dans la réalisation de dispositifs robotiques expérimentaux, le duo KMel Robotics s’est récemment rapproché de la compagnie d’aviation électrique Yuneec International pour la réalisation de petits appareils volants destinés à la photographie, les Flying Eyes, que le duo intègre ensuite dans leurs performances de ballets robotiques.

Mais la nature belliqueuse de l’instrument aux applications amusantes n’échappe pour autant pas à cette génération d’artistes du numérique. Parmi eux, l’américain Joseph Delappe dénonce dans son projet dead-in-iraq les pratiques de la guerre en détournant les jeux vidéos online de l’armée américaine. S’inscrivant dans une démarche conceptuelle et symbolique, il fabrique également des images de drones en édition limitée à tamponner sur des dollars en signe de protestation : In Drone We Trust.

Découvrez ci-dessous les lauréats du 3ème International Drone Photography
Contest :

Catégorie Voyage

Lauréat 1er Prix – Catégorie Voyage : Basilica of Saint-Francis of Assisi, Ombrie, Italie par Francesco Cattuto

Lauréat 2ème Prix – Catégorie Voyage : Cable Beach par Todd Kennedy

Lauréat 3ème Prix – Catégorie Voyage : Summer Camp of Gran Canaria par Karolis Janulis

Catégorie Sport / Aventure 

Lauréat 1er Prix – Catégorie Sport / Aventure : Moab Rock Climbing par Max Seigal

Lauréat 1er Prix – Catégorie Sport / Aventure : Moab Rock Climbing par Max Seigal

Lauréat 2ème Prix – Catégorie Sport / Aventure : Complejo Acuático Norte de Santander par los manes del drone

Catégorie Nature / Vie sauvage

Kalbyris forest, Denmark par Michael Bernholdt

Swarm of sheep par Szabolcs Ignacz

Piton de la fournaise, Volcano par Jonathan Payet

Crédits : 40187906, mailfor / iStock by Getty Images, Todd Kennedy, Karolis Janulis, Max Seigal, los manes del drone, High Angle Shot, Michael Bernholdt, Szabolcs Ignacz, Jonathan Payet


À propos de l'auteur
E.R. est critique d’art et commissaire d’exposition indépendante. Diplômée de l’Ecole du Louvre, elle vit et travaille entre Paris et Bruxelles.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.