Home > Astuces

Dans les secrets du Flat Lay, le style photographique qui enflamme Instagram

Un fond blanc ou uni, une prise de vue en plongée qui invite l’appareil à se poster pile au dessus de son sujet, une composition méticuleusement ordonnée ou faussement désorganisée pour un résultat souvent enchanteur. Vous avez forcément déjà rencontré le « Flat Lay » au détour d’Instagram. Retour sur les origines et la pratique de cet art du « tout à plat ».

Flat Lay : quand amour de l’ordre et style photographique se rejoignent

Que ce soit sur Instagram, dans les magazines de mode ou encore certaines scènes de films, la photographie regorge aujourd’hui de ces compositions ordonnées prises en plongée.

La technique du « Flat Lay », comme on l’appelle aujourd’hui, est en réalité la descendante du « Knolling ». Le Kno-quoi ? Knolling, une méthode de rangement née dans l’intimité de l’atelier de création de meubles de Frank Gehry, qui travaillait à l’époque pour la marque Knoll. Repris par le sculpteur Tom Sachs, le knolling devient ultra-populaire et influence désormais l’ensemble de la sphère photographique, et non plus seulement l’organisation des outils dans les ateliers d’artistes.

La technique du « Flat Lay » est en réalité la descendante du « Knolling »

Le principe est assez simple. Divers objets sont apposés sur une surface plane servant de fond. Reliés la plupart du temps par une thématique commune, ils sont photographiés d’en haut, l’objectif de l’appareil étant tout à fait parallèle au sol. Vous avez du mal à vous faire une idée ? Les œuvres de Todd McLellan vous donneront certainement une image plus précise de ce à quoi ressemble un Flat Lay réalisé dans les règles de l’art. L’artiste s’est en effet fait une spécialité de disposer et de photographier ustensiles de cuisine, outils de jardin, pièces détachées d’ordinateurs et autres dans un style méticuleux et soigné qui ravit autant les pupilles que notre amour de l’ordre.

Pour la mise en pratique, le choix du fond, la disposition de vos objets et le cadrage constituent le plus gros du travail. Davantage qu’une prouesse technique, c’est une forme d’harmonie (structurée ou déstructurée) qui est ici recherchée.

Pour la mise en pratique, le choix du fond, la disposition de vos objets et le cadrage constituent le plus gros du travail. Davantage qu’une prouesse technique, c’est une forme d’harmonie (structurée ou déstructurée) qui est ici recherchée.

Un style qui a conquis et envahi notre univers visuel

Todd McLellan n’est pas le seul à s’être emparé du knolling pour en puiser tout son potentiel artistique. En effet, nombre d’instagrammeurs utilisent aujourd’hui ce style pour véhiculer certains modes de vie, présenter de façon élégante leurs derniers achats, ou prendre plaisir dans l’esthétisme de la tendance.

Mosaïques d’objets aux tons pastels, compositions délicates où les tons se répondent, mises en scènes qui appellent à la gourmandise : le Flat Lay réussit l’exploit de tout rendre désirable. Mieux encore, il plonge le spectateur dans un univers spécifique en un clin d’œil. Ainsi, le compte de @Bookotter réalise à chaque photographie l’exploit de recréer l’atmosphère de tel ou tel roman, quand @taramilktea nous offre à déguster (avec les yeux !) des mosaïques de gâteaux colorés, ou que @meohmygirl nous expose l’intimité de son monde de création.

© Instagram @BookOtter

 © Instagram @meohmygirl

 © Instagram @taramilktea

Mais loin de se limiter au microcosme d’Instagram, le Flat Lay a aussi su séduire les magazines de mode et les cinéastes. Le site de mode Polyvore, par exemple, a fait du Flat Lay son signe distinctif en offrant aux internautes des sélections de vêtements et accessoires triés par thématiques,  et en créant des vitrines qui répondent des codes du Flat Lay.  Les internautes peuvent d’ailleurs eux-mêmes concevoir leurs propres « collages » à afficher sur le site.

Au cinéma, l’art du Flat Lay a également séduit. Des réalisateurs comme Wes Anderson, dont la patte est reconnaissable entre toutes, utilisent par exemple la prise de vue en plongée pour inviter le spectateur dans l’intimité et dans la tête de ses personnages. Une vidéo répertorie d’ailleurs tous les moments où la technique est utilisée dans ses films, où le ravissant rencontre toujours le grandiose.

Crédits : 91359837/iStock by Getty Images, Book Otter, Meohmygirl, Taramilktea


À propos de l'auteur
Diplômée de l'École Supérieure de Commerce de Marseille, Emilie aime aujourd'hui à manier les questions de société autant que la stratégie marketing. Elle écrit pour VICE, et a fait ses armes au sein du site d'infotainment Topito. Issue de la génération Y, la technologie et l'internet n'ont pas de secret pour elle.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.