Home > Astuces

Conseils de pro pour devenir motion designer !

Vidéos institutionnelles, promotionnelles, évènementielles, le motion design – ou l’art de donner vie au graphisme par l’animation – a connu une croissance exponentielle ces dernières années. Un véritable métier au sujet duquel Adrien Giraud, directeur artistique depuis sept ans et motion designer émérite depuis cinq, vous livre quelques conseils !

Y a t’il une formation idéale pour devenir motion designer ?

Adrien Giraud : Il n’y a pas de parcours idéal, cela dépend de vos affinités et influences personnelles. J’ai pour ma part commencé en tant que graphiste sur Photoshop, avant d’apprendre à utiliser un nombre croissant de logiciels de la suite Adobe. Je me suis alors orienté vers le motion, afin d’animer les créations que je réalisais en 2D.

« Il est pour moi essentiel d’avoir une bonne notion
du temps et du rythme. »

Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon motion designer ?

A.G : Il est pour moi essentiel d’avoir une bonne notion du temps et du rythme pour monter sur une bande son. Il faut être très curieux, se demander pourquoi ce qu’on voit est graphiquement impactant, puis trouver les détails qui ajoutent une plus value. Il faut être capable de traduire ses effets dans ses créations. Il faut avoir un œil artistique même sans être graphiste.

Un motion designer doit-il nécessairement être aussi directeur artistique ?

A.G : Tout dépend si le motion designer travaille en freelance ou au sein d’une équipe de production. En équipe, le DA dispose d’une vision globale du projet : c’est lui qui a proposé des axes créatifs ayant répondu au besoin du client. Tout en garantissant le respect de la charte graphique, le motion designer va agir sur l’animation, la typographie et le rythme, mais aussi donner des conseils pour la mise en place et le mouvement des divers éléments. En tant que freelance, il faut être extrêmement polyvalent et avoir une vraie fibre créative, trouver les tendances du marché, être capable de reconnaitre ce qui plait au consommateur en ce moment. Plus qu’adapter la charte du DA, il faudra la créer.

« Le motion design est présent de partout
dans la vie de tous les jours»

Pour quel support le motion design semble t-il être le plus demandé ?

A.G : On sous-estime souvent sa présence dans notre vie de tous les jours. Pour beaucoup, cela se résume à des vidéos, mais ce n’est pas vrai. Il y a également ce que l’on appelle les micro interactions: un écran d’attente avec un effet d’animation sur une app, un formulaire d’inscription animé… Le motion design est partout dans le monde du digital !

En 2017, quelles sont les grandes tendances créatives du motion design ?

A.G : Même si les tendances du motion design ne font pas partie du brief de votre client, il est important de les avoir à l’esprit car il s’agit précisément de ce qui retient l’attention. On distingue plusieurs tendances en 2017, notamment le dessiné à la main, qui donne un effet plus authentique en totale opposition avec le support. L’animation des données est également un nouvel enjeu, surtout pour le motion design au service des entreprises. Il faut aussi surveiller la réalité virtuelle et la réalité augmentée, qui pourraient faire partie de notre métier dès demain !

Du motion design en réalité virtuelle ?

A.G : Réalité virtuelle et augmentée vont sans doute révolutionner le monde du motion design et de nouveaux formats vont surement naitre.  Pour le moment, le motion design 3D a la cote. On mélange les effets 2D et 3D pour passer du plat au volume et donner une dimension supplémentaire qui rythme la vidéo. Voici un exemple de vidéo d’entreprise assez simple, mais sur laquelle la 3D ajoute du relief.

Le mot de la fin ?

A.G : Le métier de motion designer demande une grande polyvalence entre des compétences créatives et techniques. Les conseils ci dessus ne sont que la partie immergée de l’iceberg. Il faut être curieux, toujours à l’affut des tendances et se former soi même pour vivre avec son temps.

Besoin d’inspiration ? Découvrez ci-dessous le Reel 2016 d’Adrien Giraud, qui met en scène ses dernières créations.


À propos de l'auteur
Diplômée d'une école d'ingénieur multimédia, puis chef de projet digital en agence de publicité chez Publicis puis EURO RSCG, Alexandra se met ensuite à son compte en tant que consultante en communication, poussée par sa passion pour le digital et les nouvelles technologies.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.