Home > Inspiration visuelle

Comment le timelapse a-t-il conquis la comm’ touristique ?

Quelle meilleure façon de donner envie de se rendre dans un pays ou une ville qu’en offrant à un futur visiteur un aperçu de toutes les richesses de ce lieu ? Aucune, ou presque. Aujourd’hui, les technologies du timelapse et de l’hyperlapse permettent à l’industrie touristique de bénéficier d’un argument de communication puissant, pour un impact frontal qui fait mouche.

Villes, paysages et timelapse : un format viral qui fonctionne

Elles font régulièrement les titres des magazines web à la recherche des dernières tendances vidéo ou de la dernière réalisation qui deviendra « virale ». Slate, Konbini ou même Le Figaro se laissent fréquemment tenter par la publication de timelapses.  Et pour cause : le timelapse attise la curiosité de l’internaute — et son clic, et peut générer plusieurs centaines de milliers de vues. Des vidéastes comme Mike Olbinski ou encore Drew Geraci, à qui l’on doit le générique de la série américaine House of Cards, sont ainsi habitués à voir leurs travaux couronnés de succès.

Les timelapses « touristiques » impressionnent lorsqu’ils bénéficient d’une réalisation de qualité. En condensant en quelques minutes des événements ou des mouvements qui s’étalent sur plusieurs jours (et parfois des années), le timelapse a conquis la toile grâce à son aspect hypnotique. Filmé en HD, il repousse les limites de la définition vidéo, intégrant la technologie 4K, quand on ne parle pas d’un 10K panoramique tout simplement époustouflant. L’utilisation de drones permet enfin des prises de vue inédites et permet aux artistes d’explorer des angles de vue innovants et novateurs. Le timelapse séduit tant d’internautes et de professionnels de l’image par sa capacité à sublimer l’existant.

Contrairement aux vidéos 360, le timelapse n’offre pas d’interactivité avec le spectateur. Ce qui pourrait être sa faiblesse est en réalité sa force : le timelapse propose une découverte qui entraîne l’individu dans un lieu ou un univers qu’il ne se représente pas de cette manière. En laissant toute sa place à des images transmettant le dynamisme ou la majesté d’un lieu, le timelapse surprend et émerveille à la fois… tout en permettant de condenser un grand nombre d’informations.

Une opportunité à portée de main de toutes les structures

Les professionnels du tourisme 2.0 ont bien compris l’intérêt de ce condensé d’informations et de sensations pour mettre en avant leurs destinations. Certains monuments emblématiques peuvent avoir leur propre Timelapse dédié, comme c’est le cas par exemple pour la Cité du Vin à Bordeaux dans la vidéo « Nuit d’ivresse » (Geoffroy Groult).

Du pain bénit pour les promoteurs, à l’heure d’une communication qui repose sur la viralité du contenu. Il est donc opportun de se saisir de ces ressources pour les transformer en une invitation au voyage à portée indirectement commerciale. Les centrales de réservation n’hésitent en effet plus à intégrer le relais de telles vidéos au sein de la stratégie éditoriale de leur blog, comme Easyvoyage pour le Ladakh par exemple. D’autres, comme Expedia, par exemple, ont choisi de mettre directement les mains dans le cambouis et proposent aujourd’hui des vidéos timelapse réalisées pour la marque. La chaîne YouTube de l’opérateur regroupe ainsi une série d’une trentaine de vidéos intitulée « Travel Beautiful Cities in a Minute » — et l’effet est pour le moins réussi. Réalisées à l’aide d’un drone, les vidéos montrent des villes sous un angle nouveau.

Enfin, nul besoin d’être un géant institutionnel ou industriel, ou d’arpenter tout un pays en drone, pour utiliser le timelapse dans sa promotion et obtenir un résultat qui vaille le coup. De plus petites unités, comme les hôtels par exemple, peuvent également utiliser cette mise en avant de leurs services et de leur environnement, comme cet hôtel de Miami. Bien maniées, les possibilités offertes par le timelapse sauront révéler aux futurs visiteurs la richesse de l’expérience proposée.


À propos de l'auteur
Diplômée de l'École Supérieure de Commerce de Marseille, Emilie aime aujourd'hui à manier les questions de société autant que la stratégie marketing. Elle écrit pour VICE, et a fait ses armes au sein du site d'infotainment Topito. Issue de la génération Y, la technologie et l'internet n'ont pas de secret pour elle.

Merci !


Nous avons bien reçu vos informations. Nous vous rappelons le plus rapidement possible.

Vous voulez plus? promotions, astuces, recevez le meilleur d'iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.


Vous voulez plus ? Promotions, astuces, recevez le meilleur d’iStock en remplissant le formulaire ci-dessous.

 

X